pérou

  • Poème cubiste / Poema cubista

    Imprimer

     La peinture cubiste est mieux connue que la poésie du même mouvement. Alors, pendant quelques semaines, partons à la découverte...

    La pintura cubista es más conocida que la poesía del mismo movimiento. Entonces, y por unas semanas, vamos a descubrirla...



     

    Chanson cubiste

    José María Eguren (Lima, Pérou, 1874-1942)



    Peupleraie de rectangles bleus.

     

    La tour joyeuse

    du dandy.

     

    Volent

    papillons photos.

     

    Dans le gratte-ciel

    un coq noir en papier

    salue la nuit.

     

    Au-delà de hollywood,

    dans une distante

    la ville lumineuse,

    des obélisques

    de nacre.

     

    Dans le brouillard

    la garçonne

    étrangle un fantôme.

    (Trad:Colette)

     

     


    Fernand Léger, La ville / la ciudad, 1919 

     

     

     

    Canción cubista

    de José María Eguren (Lima, Perú 1874-1942)

    Alameda de rectángulos azules.

    La torre alegre
    del dandy.

    Vuelan
    mariposas fotos.

    En el rascacielos
    un gallo negro de papel
    saluda la noche.

    Más allá de hollywood,
    en tiniebla distante
    la ciudad luminosa,
    de los obeliscos
    de nácar.

    En la niebla
    la garzona
    estrangula un fantasma.

  • Une autre fenêtre / Otra ventana

    Imprimer

    Poursuivons sur le thème de la fenêtre, mais sous un angle bien différent...

     

    Une autre fenêtre
    Miguel Angel Zapata (Perú, 1955)
     
    On se lasse d’être seul à délirer
    avec sa fenêtre au milieu de la rue,
    parmi la neige qui traîne
    sa blancheur dans les ruelles oubliées.
    On se lasse de sortir pour chercher
    la même femme à la chevelure
    jusqu’aux pieds.
     
    Peut-être est-ce cela l'art de la solitude :
    écrire, écrire encore l’île avec son ciel lilas
    et la sveltesse du phare qui verse sa lumière sur
    nos cheveux en désordre.
    Peut-être est-ce seulement ça : une boussole sans mémoire
    pour les temps à venir.
     
    (Trad : Colette)
     

    fenêtre, ventana

    Otra ventana

    Miguel Angel Zapata (Perú, 1955)
     
    Uno se cansa de estar solo delirando
    con su ventana en medio de la calle,
    entre la nieve que arrastra
    su blancor por los callejones olvidados.
    Uno se cansa de salir a buscar la
    misma mujer con el cabello
    largo hasta los pies.

    Tal vez en eso consista el arte de la soledad:
    escribir repetidas veces la isla con su cielo lila
    y la esbeltez del faro que derrama su luz sobre
    nuestro cabello alborotado.
    Tal vez sea sólo eso: una brújula sin memoria
    para el tiempo que vendrá.
  • Guitare Péruvienne / Guitarra Peruana

    Imprimer

    Grâce à Radio Nacional España Clásica (qui est devenue une chaîne de grande qualité, vu qu’auparavant une présentatrice - que je soupçonnais concentrée sur le tricotage de chaussettes - lisait de temps un temps un texte qu'elle ne comprenait pas) j'ai fait la connaissance de ce jeune guitariste Péruvien,  Riber Oré.
     
    Gracias a Radio Nacional Clásica España (que es ahora de gran calidad, ya que antaño una presentadora - que yo sospechaba de estar muy aplicada haciendo calceta - leía de vez en cuando un texto que no entendía) llegué a conocer a este joven guitarrista Peruano,  Riber Oré.
     
                                          Mix de rythmes Péruviens