kinépoèmes

  • Bateau / Barco

    Imprimer

    Lisière, un site dont nous avons déjà parlé ici. Vous vous en souvenez ? Des Kinépoèmes.

     

    ¿Os acordáis de los Kinépoèmes en Lisière ?

    Esta vez, el autor del sitio web me pidió que grabará, susurrando, una frase de un

     poema de Alejandra Pizarnik. Parecía fácil...pero sude y me reí mucho.

    Podéis encontrar todo aquí.

     

    Cette fois l’auteur, Deylan Caylon, m’a demandé d’enregistrer une phrase - en 

    espagnol - d’Alejandra Pizarnik, ceci en chuchotant. Il m’avait prévenue “ c’est plus

     compliqué qu’il n'y paraît“.

    En effet, oh là, là, après moultes essais, pas mal de gouttes de sueur, de fous 

    rires aussi...c’est fini.(mon pseudo est Colo)

     

                                        (c'est plus beau en écran complet - es más bonito en plena pantalla)

     

    Vous trouverez l’ensemble sur son site, mais voilà ce qu’il écrit au-dessous du montage:

     

    Poème en mouvement réalisé par Deylan Caylon inspiré par un texte de Alejandra Pizarnik et

    une musique d’Arcangelo Corelli.

    Alejandra Pizarnik a partagé sa courte vie entre l’Argentine et Paris où elle croisa notamment Octavio Paz et Julio Cortázar. Écrivain, journaliste, poétesse, les mots étaient pour elle comme l’air qu’elle respirait.

    Deylan a choisi ce texte pour faire contrepoint (contre-pied ?) à celui d’Italo Calvino dans « Écume ». C’est pourquoi il a repris le troisième mouvement du Concerto Grosso op6 n°1 d’Arcangelo Corelli, mais dans une interprétation toute différente.

    Les mots ont emprunté la voix de Brigitte Bardou (elle-même auteure de poèmes et de pièces de théâtre) et de Colo (passionnée de culture hispanique et latino-américaine).

     

  • Kinépoèmes

    Imprimer

    Il y a un temps, Deylan Caylon (pseudo) m’a contactée après avoir parcouru mon blog car il voulait faire une section “kinépoèmes “ sur le thème Péninsules.

     

    Un Kinépoème, m’a-t-il expliqué, ce sont quelques lignes d’un poème que je mets en mouvement, images et musique. !Muy bien!

     

    Depuis lors, et sur son site Lisière , il a ajouté une autre section Latinos et nous échangeons des poèmes, puis je découvre avec grand plaisir ce qu’il en a fait.

     

    Aujourd’hui, et pour vous souhaiter des jours agréables, en voici deux.

     

    Alfonsina Storni

     

     

     

     

     

    Le second ne vient pas de chez moi bien sûr, mais comment résister à cet appel de la poésie ?