japon

  • Il y a...

    Imprimer


    (Cette version n'est disponible que si vous cliquez sur le lien Yoube qui apparaît)

     


    Mais voici une version au saxophone très intéressante.

     

     

     Aujourd'hui, il y a 100 ans, naissait Astor Piazzola, le maître du tango Argentin, vous le connaissez sûrement.

     

    J'ai choisi ce titre, pas le plus connu,  "Ausencias" (Absences), car ce 11 mars est aussi la date où eut lieu en 2011 le terrible tremblement de terre au Japon avec les conséquences que nous avons peut-être un peu oubliées mais dont les Japonais souffrent encore, et pour longtemps.

     

     

  • Entraide / Ayuda mutua

    Imprimer

    Aujourd’hui, c'est tout court, un haïku de Chiyo-Ni, une des premières femmes poète, XVIIIºs.
    Hoy, muy corto, un haîku de Chiyo-Ni,  Una de las primeras mujeres poetas Siglo XVIII.
     
     
    Hokusai 1828
     
     
     
    Du vol des mille oiseaux
    l'un perd des forces
    et le vent le recueille.
     
    (Trad:Colette)
     
     
    De la bandada de los mil pájaros,
    uno va perdiendo fuerzas
    y el viento lo recoge.

  • D'île en île, le vent / De isla en isla, el viento

    Imprimer

    Hiromi2 2008.jpgLe vent s’amuse-t-il à voyager d’île en île emportant avec lui espérances et tristesses ?

     

    Hiromi le croit.

    Hiromi et sa famille qui vivent sur mon île depuis longtemps, qui ont la tête sous les décombres de la leur.

     

    Hiromi me raconte, elle peint beaucoup pour l’instant.

    Elle me parle de Haïti aussi.

    Iles, îles.

     

     

    Hiromi 2008.jpg

    ¿Se divierte el viento al viajar de isla en isla llevando consigo esperanzas y tristezas?

     

    Lo cree Hiromi.

    Hiromi y su familia que viven en mi isla desde hace tiempo, que tienen la cabeza bajo los escombros de la suya.

     

    Hiromi me cuenta, pinta mucho en estos momentos.

    También me habla de Haití.

    Islas, islas.

     

     

     

     

     

     

    Une chanson de Laura López Castro, les paroles en espagnol ici. La musique est belle aussi, écoutez.

     

     

     

    Mon corps au vent  Laura López Castro

    Trad. Colette

     

    Arrive la nuit et par ma fenêtre

    Entre un vent qui m’apporte tristesse

    Noire ombre

    Qui se couche lentement sur moi

    Battements qui semblent accrus

    Par l’obscurité

     

    Mes yeux clos surveillent l’intérieur

    Essayent de calmer le battement

    J’essaye d’échapper à cette triste réalité

    Que le sommeil me mène ailleurs

     

    J’offre mon sommeil au vent

    J’offre mon sommeil à la mer

    Je voyage avec l’espoir

    A la recherche de la vérité

     

    J’offre mon temps au vent

    J’offre mon âme à la mer

    Je voyage avec l’espoir

    A la recherche de la vérité

     

    Arrive la nuit et par ma fenêtre

    Entre un vent qui m’apporte tristesse

    J’offre mon temps au vent

    J’offre mon sommeil à la mer

    Voyageant avec l’espoir

    A la recherche de la vérité

     

    …..

    (Répétitions)

     

    Bonne nuit ma vérité (bis)