Quand des larmes font une chanson / Cuando lágrimas hacen una canción

Imprimer

Nous sommes en 1929 et le musicien-compositeur et chanteur cubain Miguel Matamoros (Santiago de Cuba 1894-1971) se trouve en déplacement à Saint Domingue.

L’histoire raconte qu’un soir, dans la chambre de la pension où il séjournait, il entend des pleurs de femme dans la chambre voisine. Il pense à un deuil, puis il apprend que le mari de la dame l’a quitté la veille pour une autre.

Ceci lui aurait inspiré les paroles de la chanson “Lágrimas negras”

La liste des interprètes est très longue, mais nous allons nous centrer sur la version de Bebo y  El Cigala, extraordinaire réunion d’artistes variés.

 

 

D’abord Bebo Valdés, le connaissez-vous ?  Pianiste de jazz et compositeur cubain, lié au latin-jazz et au jazz afro-cubain.

El Cigala, né à Madrid, célèbre cantaor de flamenco, gitan, espagnol donc mais de nationalité Dominicaine depuis 2014.

Il reste le saxophoniste, magnifique, mais pas de nom fixe ai-je vu, il semble être différent à chaque concert ou enregistrement.

L’album Produit par les Espagnols Javier Limón et Fernando Trueba et la chanson d’aujourd’hui ont le même titre “Lágrimas (larmes ) negras”.

 

Allez, écoutez, laissez-vous emporter, regardez leur plaisir. (les paroles, qui diffèrent d’un chanteur/chanteuse à l’autre) sont plus bas. 

 

 

 

Bien que tu m'aies jeté dans l’abandon
Bien que tu aies tué mes illusions
Au lieu de te maudire d'une juste rancœur
dans mes rêves, je te couvre
dans mes rêves, je te couvre de bénédictions


Ton égarement me fait souffrir d'une peine immense
je sens la douleur profonde de ton départ
Je pleure, sans que tu saches que mes pleurs
sont des larmes noires
sont des larmes noires comme ma vie

Aïe, dans le Guadalquivir

Les gitanes lavent

les enfants sur les berges

en regardant passer les bateaux,



Eau du citronnier

Eau du citronnier

Si je te caresse la figure

Tu dois me donner un baiser


Tu veux me quitter, je ne veux pas souffrir
je pars avec toi, ma sainte même si je dois en mourir

 

(Dans ces mots chantés par Cigala, je soupçonne que le Guadalquivir, les gitanes et l'eau du citronnier sont des ajouts personnels du cantaor...)

Commentaires

  • Hola Colette la isleña,

    « Lágrimas negras », c’est un classique de la canción latina, dois avoir chez moi un cd offert d’une compilation de Compay Segundo, avec d’autres scies style « Guantanamera »…C’est vous dire si cela date. Très sympa d’ailleurs, ça change du grand répertoire symphonique hein et puis ça vous met vite des fourmis dans les jambes et des envies de rythmer et danser… À sortir une-deux fois par année, à mon goût. Avec Compay Segundo, faut avouer que c’est mieux chanté, en tous cas mieux articulé, que votre gitan à voix de rogomme, qui se la joue très cantaor de flamenco. Pour comprendre son espagnol à cézigue, faut être natif…

    A noter, si j’ose me permettre, le trompettiste de votre version est un saxo, fort bon il est vrai, mais il doit exister des versions avec solos de trompette. Comme quoi, même les meilleures peuvent se trompeter pardon se tromper…

    A bientôt.

  • "@Gislebert, en effet, c'est un saxo, honte à moi. Mais voici une belle version à la trompette https://www.youtube.com/watch?v=axLDQu-N63M

    El Cigala est vraiment très connu,très bon vous savez. Alors oui, la prononciation n'est pas très claire, là vous avez raison.

    Merci d'être passé, vus cachez des oeufs dans le jardin en Suisse ?"

  • Querida Colette,
    Un peu hors sujet mais je me permets de poster sur votre blog le lien du dernier Camaron, Potro de rabia y miel 1991/92 que vous connaissez sûrement déjà mais qui sait .. (su voz ya se notaba un poco enferma...) cordiales saludos. J

    https://www.youtube.com/watch?v=8r6coBWJLgI

  • Buenos días Juan,

    Me encanta la voz de Camarón. Tengo en casa "Como el agua", que escucho regularmente.
    El título "Potro de rabia y miel" caracteriza tan bien el personaje ...¿no le parece?

    Que pase un buen domingo Pascual, gracias por su visita.

  • Hola Colette,

    Un point m'intrique: quand donc avez-vous changé votre photo? Je ne le vois qu'aujourd'hui. Vous aviez déjà changé une fois, mais là il me semble que c'est récent.

    L'ombre qui se découpe sur le visage donne un petit air de Picasso. Rien de moins!

    Bon lundi!

    Ici on attend le front froid.

  • Bonjour John,

    Ah je l'ai changée il y a quelques jours. L'autre datait d'il y a bien des années....

    PIcasso, oui, une figure brisée, je vois:-))

    Vous ressortez vos bonnets de laine alors? On comprend qu'il y ait tant de Suisses ici cette année alors...il fait soleil et une vingtaine de degrés.

    Bonne journée.

  • Une fois de plus, je ne peux pas résister à l'envie de vous raconter que le tango est une passion très finlandaise.
    En écoutant la musique et lisant les paroles, je me suis immédiatement rappelée de longs trajets en autocar pendant lesquels, encore de nos jours, des tangos dramatiques accompagnent le voyage, diffusés à un niveau sonore discret.
    En été, ce genre de musique est joué lors de bals en plein air.

    Lagrimas negras = Mustat kyyneleet. Bingo ! Sur You tube, on tombe sur diverses versions.

    Celle de Anneli Sari est très classique (1991) , arrangée selon les critères traditionnels.
    Cette chanteuse était très populaire et son appartenance à la minorité gitane ( on dit : "romani " , mais ils sont bien finlandais) la rendait particulièrement apte à interpréter ce genre de chanson. Les paroles ressemblent à l'original, mais aussi à tous les autres tangos connus: nostalgie, séparation, douleur, cœur brisé.

    https://www.youtube.com/watch?v=sKJYOYsiKPA

    Une autre version assez ratée du point de vue rythmique. Ils ont décidé de moderniser, ne maîtrisent pas leur truc et le tango est perdu !

    https://www.youtube.com/watch?v=X_mOlabgMLg

    Ici aussi, on perd l'essence du tango. Je ne sais pas à quel mambo ou fox trot on assite ! Les paroles sont conformes, mais l'ambiance pas du tout !

    https://www.youtube.com/watch?v=teTqwu8hpC4

    La version proposée par Colette est du grand art. Le pianiste est particulièrement génial.
    Là, le tango devient jazzy, mais l'ambiance est sauve !

  • @Calendula, alors là ma surprise est totale! Du tango finlandais sur une chanson cubaine ! Une passion !
    Merci pour ces 3 versions, la première est magnifique, beaucoup de finesse et d'élégance aussi, je note Anneli Sari.

    Bebo Valdés, le pianiste, est extraordinaire, vous avez raison. Je vous encourage à lire sa biographie car il a longtemps vécu et travaillé en Suède, donnant quelques cours, jouant dans des hôtels...méconnu. C'est ici: https://fr.wikipedia.org/wiki/Bebo_Vald%C3%A9s

    Bonne soirée, amicalement.

Les commentaires sont fermés.