Une voix et un piano / Una voz y un piano

Imprimer

Diana Navarro, née en 1978 à Malaga, est une jeune chanteuse à la voix…vous entendrez. J’ai choisi une copla traditionnelle, me suis laissé envoûter.
Alors, je n’ai pas traduit les paroles, ces mots souvent pathétiques d’antan, genre “Je t’aime plus que ma vie, plus que l’air que je respire, plus que ma mère”…sachez seulement que c’est l’histoire d’une jeune fille qui tombe éperdument amoureuse d’un homme mûr.
 
 
 


Coplas de amor
 
 
Cuando nos vieron, del brazo,
bajar platicando la Calle Real,
pa las comadres del pueblo
fue la letanía
de nunca acabar:

- Que si puede ser su pare...
- Que es mucho lo que ha corrío...
- Que un hombre así, de sus años,
no es bueno para marío...

Fueron tantas cosas
las que yo sentí,
que al pie de mi reja,
de cara a tus ojos,
me oyeron decir:
 
Fueron tantas cosas
Las que yo sentí,
Que tras de las rejas,
De cara a tus ojos,
Me oyeron decir:
 
Dime que me quieres, ¡dímelo por Dios!
Aunque no lo sientas, aunque sea mentira,
Pero dímelo.
Dímelo bajito,
Te será más fácil decírmelo así,
Y el "cariño" tuyo será "pa" mis penas
Lo mismo que lluvia de mayo y abril.
Ten misericordia de mi corazón,
Dime que me quieres, dime que me quieres,
¡Dímelo por dios!
 
Te quiero más que a mis ojos,
Te quiero más que a mi vida,
Más que al aire que respiro
Y más que a la madre mía.
 
Que se me paren los pulsos
Si te dejo de querer,
Que las campanas me doblen
Si te falto alguna vez.
 
Eres mi vida y mi muerte,
Te lo juro, compañero;
No debía de quererte,
No debía de quererte
Y sin embargo yo te quiero.
 
Por mi salud, yo te juro
Que eres pa mí lo primero,
Y me duele hasta la sangre
De lo mucho que te quiero.
 
No se me importan tus canas
Ni el sentir de los demás,
Lo que me importa es que sepas
Que yo te quiero de verdad.
 
Soy de tus besos cautiva.
Y así escribí en mi bandera:
Te he de querer mientras viva,
Compañero, mientras viva,
Y hasta después que me muera...

Commentaires

  • J’ai compris quelques mots mais ai besoin tout de même d’une traduction. Je l’écouterai demain sur l’ordi. Très jolie fille

  • Tiens, voilà qui est curieux Patoucha, votre message (reçu sur mon courrier) était plus long que ça et j'ai validé le tout, pourquoi seule la première partie est-elle apparue?

    Voici votre message en entier:
    "J’ai compris quelques mots mais ai besoin tout de même d’une traduction. Je l’écouterai demain sur l’ordi. Très jolie fille

  • Ah mais voilà que ça bugue à nouveau...je réessayerai plus tard car ma réponse n’apparaît pas non plus....désolée.

  • Je réessaye..
    Tiens, voilà qui est curieux Patoucha, votre message (reçu sur mon courrier) était plus long que ça et j'ai validé le tout, pourquoi seule la première partie est-elle apparue? Voici votre message en entier:
    "J’ai compris quelques mots mais ai besoin tout de même d’une traduction. Je l’écouterai demain sur l’ordi. Très jolie fille Colette, vous pensez qu’aujourd’hui les femmes amoureuses ne s’expriment plus avec les mêmes mots d’antan? Surtout en Espagne, et ses sœurs latines d’ Europe et d’Amérique - connues pour être des femmes passionnées?"

    Alors je vous réponds. ;-) Je crois que depuis la nuit des temps l'amour passionné fait des ravages, c'est la forme d'en parler qui varie au cours des siècles, et dépend de la culture, en effet. Le caractère Espagnol est tragique, la littérature, la poésie, le théâtre, tout. El la chanson bien sûr. Bon dimanche."

  • Te quiero más que a mis ojos,
    Te quiero más que a mi vida,
    Más que al aire que respiro
    Y más que a la madre mía.

    Etc et cætera… Entiendo que no quiera traducir… On n’est pas dans le désespoir racinien, loin de la fureur de Clytemnestre… Bon, trêve de sarcasme, affaire de goût et de couleur, ça ne se discute pas, disons que la voix est intéressante.

    Sais bien que cela n’a rien à voir, mais perso, j’aime mieux le ton vengeur et furibard de la femme jalouse, un bis de Madame Garança, ce qui se fait de mieux en mezzo actuellement (Carmen, Eboli…), tiré dune zarzuela de Chapi, dans un castillan parfait (la Dame vit à Gibraltar). Et puis là il y a de la musique.

    https://www.youtube.com/watch?v=8kjafVENwZ0

  • Bonjour Gislebert,

    Merci pour ce bonjour matinal. Ici le texte est une vieille copla traditionnelle, loin de Racine of course, hé hé.
    Je trouve sa voix magnifique et si modulée que même sans comprendre les paroles on peut suivre le désespoir. Mais, il y a toujours un mais, elle joue à mon avis un peu trop de sa voix par moment. Des "trilles" trop longues.

    Je ne connaissais pas Elina Garanca, gracias, gracias. Magnifique. Par contre la jalousie c'est pas mon truc...

    Bon dimanche, hasta pronto.

  • Bonjour, Un grand merci. Je ne connaissais pas, c'est très beau et sans connaître les parole, ça donne des frissons. Une autre pour la route: https://youtu.be/gfy4-UHk7EE Belle journée.

  • Contente que vous ayez apprécié Pierre Noël, des frissons oui, et je trouve ce simple accompagnement au piano très réussi.
    Sola est une autre belle chanson!, merci, et bon dimanche.

  • un peu de pub ;-) bon week end

    https://es.wikipedia.org/wiki/Plaza_Mayor_de_Salamanca#/media/Archivo:Plaza_Mayor_de_Salamanca_-_panoramio.jpg

  • Ah ouiiiiiii! Magnifique voix! Elle chante avec ses tripes et nous prend aux tripes. Comme dit Pierre Noël pas besoin de connaître les paroles: Une voix extraordinairement musicale! Pas besoin d'avoir un orchestre philharmonique.... Si, si, la prochaine oui! Diana Navarro - Romance De La Otra (Directo en el homenaje a Plácido Domingo) - Présent dans la salle ! Ben ... franchement là! Une voix exceptionnelle! Merci Colette :)

  • https://www.youtube.com/watch?v=8kjafVENwZ0

    Ben... Pas la Callas là et effectivement aucun rapport! Elle m'écorche ... LOL :))))) ça semble aller mieux dès ce que vous appelez les "trilles"..... Colette, ce qui n'est pas donné à tout le monde avec une telle reprise. Elle a du souffle ... mais c'est froid! Elle ne m'a pas fait vibrer! Désolée!
    Demain j'écouterai la proposition de Pierre Noël, que je salue en passant :)

    Excellente nuit!

Les commentaires sont fermés.