• Mains de dentelle / Manos de encaje

    Imprimer

    Mon sac est bouclé; je pars bientôt pour quelques jours.

    Au frais.

    Je vous laisse avec une chanson-poème de Lhasa qui me touche beaucoup.

    Portez-vous bien et comme on dit en espagnol “soyez sages, et sinon, discrets”.

     

    9avril 2010 Albufera 034.jpg

    Mi mochila está lista; me voy pronto para unos días.

    Al fresco.

    Os dejo con una canción de Lhasa que me conmueve.

    Que os vaya bien y, como se dice, “sed buenos y sino discretos”.

     

     

    La marée haute

    La route chante
    Quand je m'en vais
    Je fais trois pas
    La route se tait

    La route est noire
    À perte de vue
    Je fais trois pas
    La route n'est plus

    Sur la marée haute
    Je suis montée
    La tête est pleine
    Mais le coeur n'a
    Pas assez

    Mains de dentelle
    Figure de bois
    Le corps en brique
    Les yeux qui piquent

    Mains de dentelle
    Figure de bois
    Je fais trois pas
    Et tu es là

    Sur la marée haute
    Je suis montée
    La tête est pleine
    Mais le coeur n'a
    Pas assez

     

    LA MAREA ALTA

    La carretera canta,
    cuando me voy.
    Doy tres pasos,
    la carretera se calla.

    La carretera es negra,
    hasta perderse de vista.
    Doy tres pasos,
    la carretera ya no está.

    Sobre la marea alta,
    me he subido.
    La cabeza está llena,
    pero el corazón

    no tiene suficiente.


    Manos de encaje,
    cara de madera,
    cuerpo de ladrillo,
    ojos que pican.

    Manos de encaje,
    cara de madera.
    Doy tres pasos
    y aquí estás.

    Sobre la marea alta,
    me he subido.
    La cabeza está llena,
    pero el corazón

    no tiene suficiente.


    Sobre la marea alta,
    me he subido.
    La cabeza está llena,
    pero el corazón

    no tiene suficiente.

    (Trad: Colette)

    Lien permanent Catégories : billet 2 commentaires
  • Fuir / Huir

    Imprimer

     

    Fuir.

    L'idée est peu glorieuse, lamentable même; battre en retraite ou s'échapper au hasard.

    Mais il est une fuite délicieuse, celle dans l'imaginaire qui est, selon Eugène Ionesco"... une évasion, elle est audace, invention."

    Fuir le brouhaha, la cohue des plages, se fuir soi-même parfois en se noyant dans la multitude ou d'autres paradis artificiels.

    Je suis de l'avis de Leonardo da Vinci “C'est à tort que les hommes se plaignent de la fuite du temps, en l'accusant d'être trop rapide, sans voir qu'il s'écoule à la bonne vitesse.”
    Quelle est la bonne vitesse?
    En cet été, oh, pas fort différent des précédents pour ce qui est de la chaleur et où la lenteur régente nos vies, je me demande où fuir.
    J'ai deviné la fraîcheur de cette cave, dans le village d'Alaró.
    Je suis de l'avis de Leonardo da Vinci “C'est à tort que les hommes se plaignent de la fuite du temps, en l'accusant d'être trop rapide, sans voir qu'il s'écoule à la bonne vitesse.”
    Quelle est la bonne vitesse?
    En cet été, oh, pas différent des précédents pour ce qui est de la chaleur et où la lenteur régente nos vies, je me demande où fuir.

    Huir
    La idea es poco gloriosa, incluso lamentable; batirse en retirada o escapar al azar.

    Pero existe una huida deliciosa hacia el mundo imaginario que es, según Eugène Ionesco”...una evasión, es audacia, invención”.

    Huir del guirigay, del tropel de las playas, huir a veces de si mismo  sumergiéndose en la multitud o en otros paraísos artificiales.

    La fuga del tiempo, ah, ¡qué cosa!
    Soy de la opinión de Leonardo da Vinci. “Se equivocan los hombres cuando se quejan de la fuga del tiempo, acusándole de ser demasiado rápido, sin ver que fluye a la velocidad adecuada”.
    ¿Cuál es la velocidad adecuada?
    En este verano, no diferente a los anteriores en cuanto al calor, y donde la lentitud rige nuestras vidas, me pregunto dónde huir.

    He adivinado la frescura en este sótano, en el pueblo de Alaró.

    J'ai deviné la fraîcheur de cette cave, dans le village d'Alaró.
    IMG_1207.JPG


    Sinon, cette superbe grotte bleue vue au cours d'une excursion à l'île de Cabrera.
    Fuir la chaleur, la lenteur-limace, est-ce de la lâcheté?
    IMG_1725.JPG


    Sino, esta magnífica cueva azul vista en una excursión a la isla de Cabrera.
    Huir del calor, de la lentitud de babosa, ¿es cobardía?