C'eût été si beau / Hubiera sido tan hermoso (30/03/2019)

Gioconda Belli née le 9 décembre 1948 à Managua, est une poète et romancière nicaraguayenne dont nous avons déjà parlé ici.
Elle est peut-être connue en France pour sa sensualité ou sexualité libérée , son engagement révolutionnaire, mais pas beaucoup plus. Elle a cependant écrit de beaux romans et de nombreux poèmes sur la maternité, la vieillesse, la nature...

 

 

https://www.philippegronon.com/fr/84-philippe-gronon/oeuv...

 

 

Châteaux de Sable


  Gioconda Belli

Pourquoi ne m'as tu pas dit que tu bâtissais
ce château de sable ?

C'eût été si beau
pouvoir entrer par s
a petite porte,
parcourir ses couloirs salés,
t'attendre aux parterres de coquillages,
en te parlant depuis le balcon
la bouche pleine d'écume blanche et transparente
comme mes mots,
ces mots frivoles que je te dis,
qui n'ont que le poids
de l'air entre mes dents.

Il est si beau de contempler la mer.

Elle aurait été si belle la mer
depuis notre château de sable,
pourléchant le temps
avec la tendresse
dense et profonde de l'eau,
divaguant sur les histoires qu'
on nous contait
quand, enfants, nous étions un seul pore
ouvert à la nature.

Maintenant, à marée haute, l’eau a emporté
ton château de sable.

Elle a emporté les tours,
les fossés,
la petite porte par où nous
serions passés
à marée basse,
quand la réalité est loin
et qu'il y a des châteaux de sable

sur la plage... 

 
 (Trad: Colette inspirée par celle de E. Dupas)
 
 
 Castillos de arena
Gioconda Belli.
 
¿Por qué no me dijiste que estabas construyendo
ese castillo de arena?
 
Hubiera sido tan hermoso
poder entrar por su pequeña puerta,
recorrer sus salados corredores,
esperarte en los cuadros de conchas,
hablándote desde el balcón
con la boca llena de espuma blanca y transparente
como mis palabras,
esas palabras livianas que te digo,
que no tienen más que el peso
del aire entre mis dientes.
 
Es tan hermoso contemplar el mar.
 
Hubiera sido tan hermoso el mar
desde nuestro castillo de arena,
relamiendo el tiempo
con la ternura
honda y profunda del agua,
divagando sobre las historias que nos contaban
cuando, niños, éramos un sólo poro
abierto a la naturaleza.
 
Ahora el agua se ha llevado tu castillo de arena
en la marea alta.
 
Se ha llevado las torres,
los fosos,
la puertecita por donde hubiéramos pasado
en la marea baja,
cuando la realidad está lejos
y hay castillo de arena
sobre la playa. . .

18:33 | Tags : châteaux de sable, gioconda belle, nicaragua, poésie | Lien permanent | Commentaires (2)