22/04/2017

Doutes et amples horizons / Dudas y anchos horizontes

 
Quand j'arriverai à la vieillesse
-si j'y arrive-
et me regarderai dans le miroir
et compterai mes rides
comme une délicate orographie
de peau distendue.
Quand je pourrai compter les marques
qu'ont laissé les larmes
et les préoccupations,
et que déjà mon corps répondra lentement
à mes désirs,
quand je verrai ma vie enrobée
de veines bleues,
de profondes cernes,
et que je lâcherai ma chevelure blanche
pour m’endormir tôt
-comme il se doit-
quand viendront mes petits-enfants
s’asseoir sur mes genoux
rouillés par le passage de tant d’hivers,
je sais qu’encore mon cœur
sera -rebelle- à tictaquer
et que les doutes et les amples horizons
salueront aussi
mes matins.

(Trad: Colette)

*André Derain -  Madame Matisse au kimono

 

 
Desafío a la vejez Gioconda Belli
Cuando yo llegue a vieja
-si es que llego-
y me mire al espejo
y me cuente las arrugas
como una delicada orografía
de distendida piel.
Cuando pueda contar las marcas
que han dejado las lágrimas
y las preocupaciones,
y ya mi cuerpo responda despacio
a mis deseos,
cuando vea mi vida envuelta
en venas azules,
en profundas ojeras,
y suelte blanca mi cabellera
para dormirme temprano
-como corresponde-
cuando vengan mis nietos
a sentarse sobre mis rodillas
enmohecidas por el paso de muchos inviernos,
sé que todavía mi corazón
estará -rebelde- tictaqueando
y las dudas y los anchos horizontes
también saludarán
mis mañanas.
 
 
*André Derain (Chatou, 1880 - Garches, 1954) peintre fauviste, grand ami de Matisse.

04/07/2015

Cimenter les rêves / Cimentar los sueños

Paresse et chaleur, ou / et vice versa...je n'ai pas écrit, comme annoncé, de détails sur la vie et la personnalité de Gioconda Belli. Mais je vous ai traduit ce court texte.

 

 

Tendresse des peuples  Gioconda Belli

 

 Je te disais que la solidarité

 est la tendresse des peuples.

 Je te le disais après le triomphe,

 après avoir passé les temps durs des batailles
 
et des pleurs;
 
maintenant tandis que je repense aux choses qui se sont passées là-bas
 
quand tout n'était que rêve et rêve, éveillés et endormis,
 
sans jamais nous lasser de cimenter le rêve
 
jusqu'à ce qu'il cesse d'en être un et que nous avons vu les
 
drapeaux rougenoirs
 
- en vrai - flottant sur les maisons, les cabanes, les chaumières,
 
les arbres du chemin et nous avons pensé à tout ce que nous 

 avons dû vivre

 et c'était comme un grand casse-tête de rages et de feu

et sang et espoirs...


(Trad: Colette)

 

 

Consuelo (détail) Antonio Soler

 

 

 

Consuelo (réconfort) Antonio Soler (link)

 

 

 

 

 

Ternura de los pueblos   Gioconda Belli

 

 Yo te decía que la solidaridad 

 es la ternura de los pueblos.

 Te lo decía después del triunfo,

 después de que pasamos los tiempos duros de batallas

 y llantos;

 ahora mientras recuerdo cosas que pasaron allá afuera,

 cuando todo era soñar y soñar, despiertos y dormidos, 

 sin cansarnos nunca de ponerle argamasa al sueño

 hasta que dejó de serlo, hasta que vimos las banderas rojinegras

   de verdad— ondeando sobre las casas, las casitas, las chozas,

 los árboles del camino y pensamos en todo lo que nos tocó vivir

 y era como un gran rompecabezas de rabias y fuego

 y sangre y esperanza.. .