Un air de guitares / Una melodía con guitarras

Imprimer

L'air s'appelle Mediterranean Sundance, quoi de plus approprié?

La melodía se llama Mediterranean Sundance, nada más apropiado.

Pas besoin de vous présenter Paco de Lucía je crois, quant à Al Di Meola, que je ne connaissais pas, c'est un guitariste américain de Jazz fusion.

No importa presentaros Paco de Lucía creo, en cuanto a Al Di Meola, que yo no conocía, es un guitarriste americano de Jazz fusion. 




Bonne écoute, avec ou sans pas de danse...

Lien permanent Catégories : Espagne, musique 2 commentaires

Commentaires

  • Paco de Lucia… Soy un aficionado, vraiment rien à jeter comme le chantait l’Autre.
    Enregistré ici au soir de sa vie, semble-t-il, au sommet de son art. Duo (ou duel ?) de deux virtuoses … Le petit jeune qui dialogue n’est certes pas manchot, mais quand je vois la main gauche de Paco courir et virevolter sur le manche comme en se jouant, avec ses accords faciles et ses invraisemblables doigtés, les autres guitaristes m’apparaissent comme branques, balourds, coincés de l’expression… Bon, j’exagère, claro, mais leur jeu parfait, leurs belles notes semblent souvent fades, ennuyeux, il y manque le rythme, la vie quoi…

    Rénovateur du flamenco, adoré par les jazzmen, Paco était moins prisé de ses collègues « classiques », au moins à ses débuts. Il avait en effet interprété également des compositeurs dits sérieux comme de Falla ou Rodrigo (le « Concerto de Aranjuez », avec son mouvement lent devenu une scie populaire). Les grands pontes de la guitare classique de l’époque (Segovia, N. Yepes pour ne citer qu’eux) n’appréciaient pas trop qu’il vienne ainsi marcher sur leurs brisées, avec ses ornementations et son rythme de guitariste flamenco. Pensez, il ne lisait pas les notes, ce fut d’ailleurs un poème pour lui d’enregistrer ce concerto, il n’était pas de leur sérail. Sûrement qu’ils devaient être jaloux de sa technique hors pair et de sa virtuosité, pour ne rien dire de sa musicalité.

    En rab, une interprétation de « La Vida Breve » de Manuel de Falla, à déguster sans modération.

    https://www.youtube.com/watch?v=ROawUWVUutk

    Buena semana.

  • @Gislebert, on ne peut comparer le toucher d'un joueur de flamenco avec celui d'un "jazziste", je trouve l'ensemble vraiment très réussi.
    Ceci dit je suis entièrement d'accord avec vous sur tout le reste, et merci pour La Vida breve que j'ai réécoutée avec plaisir.
    19h, encore 36º, je vous laisse et vous souhaite une excellente semaine.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel