24/09/2016

Jouer à oui et non / Jugar al sí y al no

 

Balançoire 
 
                               Gerardo Diego 1896-1987
 
 
À cheval sur le bord du monde
un rêveur jouait à oui et non
 
Les pluies de couleurs
émigraient au pays des amours
 
 
 
Vol de fleurs
 
 
Fleurs du oui
 
 
Fleurs du non
 
 
Couteaux dans l'air
qui lui déchirent la chair
forment un pont
 
 
Oui
 
 
Non
 
 
Chevauchait le rêveur
Des oiseaux arlequins
 
 
ils chantent le oui
 
 
ils chantent le non

(Trad: Colette)
 
 
Une balançoire en Équateur, lisez ceci, c'est extraordinaire: http://voyagerloin.com/actualite/activites-sport/equateur-balancoire-flippante-du-monde-face-volcan-en-eruption/
 
 
 
 
 
Columpio 
                                                Gerardo Diego
 
A caballo en el quicio del mundo
un soñador jugaba al sí y al no

Las lluvias de colores
emigraban al país de los amores



Bandadas de flores


Flores de sí


Flores de no

Cuchillos en el aire
que le rasgan las carnes
forman un puente





No

Cabalgaba el soñador
Pájaros arlequines


cantan el sí


cantan el no

Commentaires

C'est un beau texte, un peu surréaliste mais j'apprécie le contenu, le rythme et surtout j'y vois de la légèreté et de l'humour. (Ce qui manque beaucoup actuellement dans la vie quotidienne) Bon dimanche Colette et à bientôt.

Écrit par : grindesel | 24/09/2016

Bonjour Grindesel, se balancer peut signifier hésiter mais aussi, grâce au mouvement et à l'impression de voler légers, un moment où l'on laisse derrière soi soucis, maux, les autres aussi...seul(e)s dans le ciel sur notre balançoire.

Jeune j'adorais ça, vous pas? (de fait, qui nous empêcherait de le refaire?)

Excellent dimanche, dans les orages ici.

Écrit par : colette | 25/09/2016

Les commentaires sont fermés.