27/02/2016

Au bord de la paupière / Al borde del párpado

                            Photo : http://www.bombfu.com/art/des-pierres-et-de-lequilibre/

 
 
Chaque fois que tu me traverses
tu abandonnes sur les os une fleur sèche
je suis un pays jonché de tes signes
pourtant je joue à brouiller ton nom
jetant à l'écho de tes falaises
mes phrases tremblantes
 
peut-être es-tu assise juste au bord de la paupière
adossée à ma seule larme
 
Poème de Rabah Belamri extrait de “Pierres d'équilibre” p. 26
 
Cada vez que me traspasas
abandonas en los huesos una flor seca
soy un país cubierto de tus signos
pero juego a confundir tu nombre
tirando en el eco de tus barrancos
mis frases temblorosas
 
 
tal vez estés sentada justo al borde del párpado
reclinada en mi única lágrima
(Trad: Colette)

 

Les commentaires sont fermés.