29/08/2015

Repasser / planchar

 

Repasser; relaxant pour certain(e)s, corvée pour d'autres.
 
En regardant de près les objets de la salle consacrée au linge à La Granja (clic)(ancienne maison majorquine, autosuffisante; un lieu magique, l'eau y coule de partout et est très joliment aménagé pour les visites), je me disais que nos fers à vapeur sont une vraie bénédiction.

 

 

La Granja,une vue

 

 

 

Fers et un repasse-cravates intéressant/ Un interesante "planchador de corbatas"

 

Planchar; relajante para uno(a)s, incordio para otro(a)s.

 Examinando atentamente los objetos de la sala dedicada a la lencería en La Granja(clic) (antigua casa mallorquina, autosuficiente; un lugar mágico, corre agua por todos los lados, y habilitada de forma muy agradable para las visitas), pensé que nuestras planchas de vapor eran una verdadera bendición.

 

Pour des plis parfaits / Para unas rayas perfectas  

 

 

Ce que j'ignorais c'est l'existence d'une Ode de Pablo Neruda à ce sujet!

 Lo que ignoraba es la existencia de una Oda de Pablo Neruda sobre este tema!

 

 Ode pour repasser



La poésie est blanche:
elle sort de l'eau enveloppée de gouttes,
elle se chiffonne, et s’amoncelle,
il faut étendre la peau de cette planète,
il faut repasser la mer de sa blancheur
et vont et vont les mains,
les surfaces sacrées se lissent
et ainsi se font les choses:
chaque jour les mains font le monde,
le feu s'unit à l'acier,
arrivent le lin, la toile et le calicot
du combat des blanchisseries
et de la lumière naît une colombe:
la pureté renaît de l'écume.
 
Pablo Neruda

(trad:Colette)
 
ODA PARA PLANCHAR

La poesía es blanca:
sale del agua envuelta en gotas,
se arruga, y se amontona,
hay que extender la piel de este planeta,
hay que planchar el mar de su blancura
y van y van las manos,
se alisan las sagradas superficies
y así se hacen las cosas:
las manos hacen cada día el mundo,
se une el fuego al acero,
llegan el lino, el lienzo y el tocuyo
del combate de las lavanderías
y nace de la luz una paloma:
la castidad regresa de la espuma.
 

 

P. Neruda

 

Commentaires

J'aime le repasse cravates!!, il est vrai que sauf dans les métiers de représentation c'est un objet de plus en plus abandonné. Bonne soirée Colette et portez-vous bien, amicales salutations.

Écrit par : grindesel | 29/08/2015

Bonjour Grindesel, cet endroit est plein de "presse-quelque chose". Presse-olives, raisins, peau de mouton, fromages...
Je dois vous avouer que je crois bien n'avoir jamais repassé une cravate!:-))
Passez un bon dimanche, bien amicalement.

Écrit par : colette | 30/08/2015

Les commentaires sont fermés.