12/07/2015

Dehors et dedans / Fuera y dentro

Toujours la canicule, alors voici un poème féministe et amusant d'une  

contemporaine de Gioconda Belli, Ana María Rodas.
 

Le poème en espagnol et sa belle traduction je les ai trouvés ici

 

 

 



                               Miss Hulk

 

 

 

Je suis une femme incroyable
 
                  quand je m’énerve
 
                  je grandis

                  je deviens vert

                         je déchire tout

en dedans.
 
                           Bill Bixby
 
                           fait tout cela
mais 
 
lui
 
c’est
 
un homme
 
il le fait
 
                 en dehors. 
 


                             Ms. Hulk

 

Soy una mujer increíble

                  cuando me enojo

                   crezco

                 me pongo verde

                 desgarro todo

adentro.

                       Bill Bixby                  

                              hace todo eso

pero

 él

es
 
hombre
 
lo hace

           a fuera.



Nota: Bill Bixby, si vous l'ignoriez est l'acteur qui joue Hulk / el el actor 

que representa a Hulk

Commentaires

Elle n'est pas la seule femme que je connaisse à déchirer en dedans...
Certaines déchirent aussi en dehors! Et là il vaut mieux laisser passer l'orage.
:-)))

Chaud ici aussi.
Bon dimanche Colette.

Écrit par : hommelibre | 12/07/2015

Bonjour Colette, je vous avoue que je préférerais parfois être verte à l'extérieur car au moins on s’apercevrait que je suis énervée ou furieuse, car tous garder en soi n'est pas toujours une bonne solution :-)) Il est vrai que ces jours on est plutôt rouge de chaleur! Merci pour ce petit poème. Bon dimanche et portez-vous bien.

Écrit par : grindesel | 12/07/2015

@ Homme Libre: Oui, tout existe et coexiste...pour se calmer, rire et/ou souffler sur les fleurs? ;-))

Bonne fin de journée!

Écrit par : colette | 12/07/2015

@ Bonjour Grindesel, non, ce n'est pas une bonne solution.
Les jours de fort chaleur mieux vaut rester très calme...en journée du moins!
Merci à vous et à très bientôt.

Écrit par : colette | 12/07/2015

Quelle est la différence ? L'homme déchire tout en dehors, la femme fait de même en dedans. N'est-ce pas des conventions liées à l'éducation et à la société ? Je vois dans cette introversion féminine l'avantage de la retenue et de la réflexion. L'homme extériorise des événements qui peuvent parfois le dépasser. Au final qui s'en trouve libéré ? Je n'ai pas la réponse, je sais que l'extériorisation masculine est une voie d'exit, une voie propice à l'oubli, le temps de passer à autre chose, parfois un peu confus de tant d'excès.

Écrit par : Sergio | 18/07/2015

@ Bonsoir Sergio. Sur le fond aucune différence en effet et l’énervement est pareil.
Pour la forme, nous les femmes transformons souvent ce bouillonnement non extériorisé en des crampes d'estomac, maux de tête...pas malin.
La colère libère-t-elle? Je l'ignore aussi mais je vous remercie de d'avoir partagé vos réflexions.
Bonne soirée à vous.

Écrit par : colette | 18/07/2015

Les commentaires sont fermés.