30/05/2015

Se nourrir / Alimentarse

 

 

Vivre sans manger

 

(Trad: Colette)

 

Il est de plus en plus fréquent de partager sa table avec des gens qui considèrent leur devoir de vous informer des nutriments que contient chaque aliment sur votre assiette. Si tu commandes des sardines ils te rappellent leur haut contenu en Oméga-3; s'il s'agit de brocolis comment contourner ses propriétés anti cancérigènes; si on mange avec du thé (de plus en plus fréquent) on célèbre son potentiel antioxydant et diurétique; si la salade contient des noix on commente le pouvoir énergétique et les bontés cardiovasculaires; si c'est du saumon il faut rappeler à chaque bouchée qu'on est en train de donner un coup de pied au mauvais cholestérol; (…). Moi, je le confesse, tout ça me dépasse.

 

Je m'indigne devant cette tendance à juger les aliments en effaçant tout aspect hédoniste et social; ces derniers exercent sûrement une influence plus décisive sur le bien-être que le stricte récit de leurs propriétés.

 

Je lis que les super créatifs de Sylicon Valley sont enthousiasmés par de petites poudres appelées Soylent qui, mélangées à de l'eau, évitent de passer par cette terrible épreuve qu'est manger un plat comme il faut. Soylent est un composant nutritif qui fut crée en 2003 par un ingénieur software dans le but d'épargner de l'argent et de ne perdre de temps ni dans la préparation du repas ni dans cette demi-heure perdue où on le déguste. Ce régime, qui se prend à la paille et permet à l'exécutif de ne pas quitter son ordinateur des yeux, n'est pas accepté par la science comme un substitut de la nourriture mais il y a des “branchés” qui l'adoptent avec enthousiasme.

 

Je considère que cela constitue un manque de respect envers ceux qui n'ont rien à se mettre sous la dent.
 
 

 

 

 

 

 

Soylent
Soylent

 

 

 

Vivir sin comer

 

 


Cada vez es más frecuente compartir mesa con personas que consideran que han de informarte de los nutrientes que contiene cada alimento que hay sobre el plato. Si pides sardinas te recuerdan su alto contenido en Omega-3; si la cosa va de brócoli cómo obviar sus propiedades anticancerígenas; si se come con té (cada vez más frecuente) se celebra su potencial antioxidante y diurético; si la ensalada lleva nueces se comenta el poder energético y las bondades cardiovasculares; si se trata de salmón hay que recordar que con cada bocado estamos dándole la patada al colesterol malo; (...)
Yo, lo confieso, no puedo con tanto.
Me indigna esa tendencia a juzgar los alimentos borrando cualquier aspecto hedonista o social, que finalmente seguro que ejerce una influencia más decisiva en el bienestar que la relación estricta de sus propiedades. Leo que los creativos guays de Sylicon Valley están entusiasmados con unos polvitos llamados Soylent que mezclados con agua le evitan a uno el mal trago de comerse un plato como Dios manda. Soylent es un compuesto nutritivo que fue diseñado en 2003 por un ingeniero de
software con el fin de ahorrar dinero y no perder tiempo ni en la preparación de comida ni en esa media hora preciosa que se va en consumirla. Esta dieta, que se toma con pajita y permite al ejecutivo no apartar la mirada del ordenador, no está aceptada por la ciencia como un sustitutivo de la comida pero hay modernetes que la están abrazando con entusiasmo. Considero que no es más que una falta de respeto hacia aquellos que no tienen comida que llevarse a la boca.

 

Commentaires

Voila encore un truc de branché.
Enfin c'est vrai que cela touche a la nourriture, et les gens qui sont privés d’accès a des aliments sains, naturels et nutritifs sont légions.

Qui vraiment peut s'offrir le luxe de cuisiner légumes, poisson et viandes? Ou cuisiner des fruits?
De moins en moins de personnes, la nourriture industriel est bien meilleure marché.

Écrit par : Alexandre2 | 31/05/2015

Déplorables, sinon coupables, les États du Nord qui peu à peu ont laissé la santé de leurs populations se dégrader au profit de l'argent. Il y a heureusement des essais de retour à une alimentation saine, mais une revirement total est-il possible? La chimie est omniprésente et, vous avez raison, les produits moins chers.

Y a-t-il une différence entre des fruits et des tomates insipides et le Soylent mentionné dans l'article? C'est à pleurer n'est-ce pas! Sans parler des effets sur nos santés...

Et d'un autre côté les populations affamées, travaillant dur pour deux sous, pour que nous puissions acheter bon marché...
Merci d'être passé, bonne soirée.

Écrit par : colette | 31/05/2015

Les commentaires sont fermés.