16/11/2014

Feuilles et fleurs / "Fulls i flors"

 

C'est un ami.

 Il est fleuriste, mais surtout artiste.

Un hasard ou une chance lui ont fait trouver un superbe endroit où s'installer: un vieux patio majorquin.

 

Pour y arriver, on se perd avec plaisir dans un dédale d'étroites rues où, visiblement, vivaient (vivent?) des familles fortunées car les patios se succèdent, ornés de plantes, voire d'arbres, de volées d'escaliers majestueuses.

 

 

Mardi dernier donc, je le retrouve dans son nouvel environnement. Il est heureux, il y a de quoi.

 

Chaque détail est artistique, soigné, élégant mais simple et si beau!

 

 

Pour vous qui n'habitez pas Majorque, voici quelques photos et son site: http://www.fullesiflors.com/

 

 
Es un amigo.

 Es florista, pero sobre todo artista.

 


 

Una casualidad o suerte le hizo encontrar un magnífico lugar para instalarse: un patio antiguo mallorquín.

 

Para llegar, uno se pierde con gusto en un dédalo de estrechas calles donde, visiblemente, vivían (viven?) familias afortunadas ya que se suceden los patios, adornados de plantas, árboles, escaleras majestuosas.
El martes pasado me le encontré en su nuevo entorno. Está feliz, hay de que.

 

Cada detalle es artístico, cuidado, elegante pero simple y precioso.

 

 

Para vosotros que no vivís en Mallorca, aquí unas fotos y su website:

 

 

 

Un patio

 

 

 

Avec le soir
se fatiguèrent les deux ou trois couleurs du patio.

 

 
Cette nuit, la lune, le cercle clair,
ne domine pas son espace.
Patio, ciel endigué

 

 
Le patio est la pente
par laquelle le ciel se répand dans la maison.

 

 

Sereine,
l'éternité attend dans la croisée des étoiles.

 

 
Il est doux de vivre dans l'amitié obscure
d'un porche, d'une treille et d'un puits.

 

J.L Borges / Trad: Colette

 

 

 

Un patio

 



Con la tarde
se cansaron los dos o tres colores del patio.

Esta noche, la luna, el claro círculo,
no domina su espacio.
Patio, cielo encauzado.

El patio es el declive
por el cual se derrama el cielo en la casa.

Serena,
la eternidad espera en la encrucijada de estrellas.

Grato es vivir en la amistad oscura
de un zaguán, de una parra y de un aljibe.

Jorge Luis Borges
Fervor de Buenos Aires (1923)


Fotos: Dani y Colette

Les commentaires sont fermés.