26/08/2013

Silences III / Silencios III

 Regarder par terre...Mirar al suelo



Le silence F. García Lorca

Écoute, mon fils, le silence.
C'est un silence ondulé,
un silence,
où glissent vallées et échos
et qui incline les fronts
vers le sol.
 
(Trad: Colette)
 
El silencio  F.García Lorca
 
Oye, hijo mío, el silencio.
Es un silencio ondulado,
un silencio,
donde resbalan valles y ecos
y que inclina las frentes
hacia el suelo. 
 
 
 
 

Après avoir beaucoup hésité, j'ai fini par aller voir la zone sinistrée. Certains endroits reverdiront vite, d'autres ne respirent que le silence: aucune cigale, pas un oiseau, odeur de feu et de tristesse.

Después de muchas dudas, acabé yendo a la zona siniestrada. Algunas partes reverdecerán pronto, otras no respiran más que el silencio: ni una cigarra, ni un pájaro, olor a fuego y a tristeza.

 



 

Commentaires

Bonsoir Colette,

C'est comme une plaie faite à la terre.
Cela inspire le silence.

Bien à vous.

Écrit par : hommelibre | 26/08/2013

Bonjour Homme Libre, une plaie, oui, espérons que les pluies d'orage qui tombent en ce moment réussissent à panser ces blessures...

Belle journée à vous.

Écrit par : colette | 27/08/2013

Les commentaires sont fermés.