30/07/2013

Foc i fum*

Trois longs jours de fumées, avions et hélicoptères circulant sans répit. 
 
Tres largos días de humos, aviones y helicópteros circulando sin cesar.
 
Au-dessus de chez moi
 
Des hommes et femmes que je trouve héroïques, pilotes ou appartenant à la protection civile, aux pompiers... une mobilisation sans précédent ici. Le nombre d'hectares brûlés l'est également: toute la côte ouest de la Sierra de Tramuntana semble un paysage lunaire, fumant, désolé. 
Hombres y mujeres que considero heroicos, pilotos, miembros de Protección civil, bomberos...un movilización sin precedente aquí. El número de hectáreas quemadas lo es también . Toda la costa oeste de la Sierra de Tramuntana se parece a un paisaje lunar, humeante, desolado.
 
 
Foto: Diario de Navarra
 
 
Enfin, en ce lundi après quatre-heures, le bal des avions a cessé, les habitants du village évacué, Estellencs, peuvent rentrer chez eux.
Il semble que le feu soit dû à un petit malin qui a brûlé quelques branches mortes vendredi dernier. C'est absolument interdit, bien sûr, de plus il faisait 38 degrés et le vent soufflait fort....
 

Por fin, esta tarde de lunes, el baile de los aviones casi ha parado, los habitantes del pueblo desalojado, Estellencs, pueden volver a sus casas.
Parece ser que el fuego es debido a un listillo que quemó rastrojos a pesar de todas las prohibiciones, del calor tremendo y del viento fuerte.
 
 
 
 
Un endroit par où le feu est passé est la Mola de s'Esclop, et à propos d'un endroit précis où se trouve une cabane appelée, la Caseta de n'Aragó, je voulais vous raconter une anecdote de l'Histoire.
Un lugar por el cual pasó el fuego es La Mola de s'Esclop, y, a propósito de un lugar preciso donde se encuentra una cabaña llamada La caseta de n'Aragó, os quería contar una anécdota de la Historia.
 
 
 
Reste de la "maison" de François Aragó
 
 
Vers 1806, le grand scientifique français, originaire de Estagell (catalogne – France) François Aragó décida de compléter les mesures de l'arc méridien terrestre et se rendit à Formentera puis à Mallorca. Il disposait d'un petit voilier dirigé par un patron, un certain Damià. Pour réaliser ses mesures, il campa des mois durant au sommet de la montagne s'Esclop (vous pourrez lire tous les détails ici).
Tandis qu'il effectuait ces travaux, la guerre éclata entre la France et l'Espagne. 1808. Il fut illico pris pour un espion car, pour réaliser un triangle, il communiquait par des feux avec un point de l'île d'Ibiza et un autre à Formentera. Une escadrille partit à sa recherche mais Damià, plus rapide, le prévint et lui apporta vite des vêtements majorquins; c'est ainsi qu'il trompa ses poursuivants en leur répondant en majorquin-catalan et il arriva au château de Bellver où, plus pour sa protection que par punition, il fut enfermé 2 mois. Après il réussit à atteindre Cabrera puis  Alger.
 
                          Mola de s'Esclop 926m.
 
 
Hacia 1806, el gran científico francés, nacido en Estagell (Cataluña francesa) , François Aragó, decidió completar las medidas del arco meridiano terrestre y se fue a Formentera, luego a Mallorca. Disponía de un pequeño velero llevado por un patrón, un tal Damià. Para realizar sus medidas acampó durante meses en lo alto del monte s'Esclop.
Mientrás efectuaba sus medidas, estalló la guerra entre Francia y España. 1808. Fue de inmediato tomado por une espía ya que, para realizar un triángulo, comunicaba mediante fuegos con puntos de Ibiza y Formentera.
Un escuadrón se fue en su búsqueda, pero Damià, más veloz, le avisó y le llevó ropa mallorquina; es así como engañó a sus perseguidores, saludándoles también en mallorquín. Llegó al Castillo de Bellver dónde, más por su seguridad que por castigo, quedó encerrado 2 meses.
Después consiguió huir a Cabrera y de allí a Argel.


* Foc i fum est du catalan, feu et fumée / fuego y humo

Commentaires

Bonjour Colette,
J'ai regardé sur google maps satellite la région, ainsi que quelques photos sur internet: c'est une partie du poumon vert de l'île. Des paysages magnifiques, impressionnants. Et le vent doit y être habituel vu le nom de la montagne: Tramontane.

C'est triste un paysage qui part en fumée. On sait qu'heureusement les forêts se régénèrent. J'ai des amis sous les Baux de Provence. Il y a quelques années les Alpilles avaient brûlé des Baux à Maussane. Quelques années plus tard tout avait reverdi.

Nous avons eu une pluie hier! Pas besoin de pompiers... Aujourd'hui grand bleu frais, agréable.

Bonne journée.

Écrit par : hommelibre | 30/07/2013

Bonjour Homme Libre, ça repousse, vous avez raison, et c'est en partie positif ce "nettoyage", mais quel dommage....heureusement surtout qu'il n'y a aucune victime humaine!
Nous avons chaque année des incendie ici, mais celui-ci a dépassé tout ce que nous avions vu, connu...
Je me demande si certains oiseaux ont eu le temps de se mettre à l'abri, le vent soufflait si fort.

Tout est calme ce matin, pas de vent, encore des feux, localement dans la montagne, mais ils sont contrôlés.

Belle journée HL, profitez de la fraîcheur!

Écrit par : colette | 30/07/2013

Les commentaires sont fermés.