22/06/2013

Du frison au flamenco / Del frisón al flamenco

Il y a une semaine à peine j'ignorais tout du “Frison”, cette langue parlée...en Frise bien sûr, c'est à dire le Nord des Pays Bas, et dans une petite partie de l'Allemagne. Langue indo-européenne elle ressemble à du vieil anglais, mais aussi au néerlandais et au bas-allemand.
 
C'est beau la Frise, c'est vert, c'est surtout marin. 
 
 
 

Et puis il y a des frisons (race de chevaux) et des frisonnes (race de vaches) ;-)
 
 
 
 
 
Bon, bien, vous dites-vous, mais quel est le lien avec l'Espagne? J'y viens...
 
En Frise donc habite une jeune femme à la voix superbe, qui s'appelle Nynke Laverman et vient de sortir son quatrième album intitulé “Alter”.
La démarche originale, qu'elle avait déjà suivie avec les fados, c'est d'adapter un texte en frison à une musique étrangère, ici, le flamenco. Elle a fait appel à Javier Limón, une des figures les plus connues du flamenco en Espagne.
Celui-ci a tenu à faire le voyage en Frise pour s'imprégner de cette terre, se familiariser avec la langue.
 
Voici un extrait de la composition du dernier disque. Autant vous dire que je n'en comprends pas un mot, mais c'est si beau...
 
 
 
Hace apenas una semana ignoraba todo del “Frisón” , esa lengua hablada...en Frisia, claro, es decir el Norte de los Países Bajos, y en una pequeña parte de Alemania. Idioma indo-europeo el frisón se parece al viejo inglés pero también al neerlandés y al bajo-alemán.
 
Frisia es bonita, es verde y sobre todo es marítima.
Y hay “frisones” (raza de caballos) y “frisonas” (raza de vacas) ;-)
 
 
Bueno, bueno, pensaréis, pero ¿ cuál es el lazo con España ? Ahí voy...
 
En Frisia, pues, vive una mujer joven con una voz preciosa que se llama Nynke Laverman y acaba de sacar su cuarto albúm titulado “Alter”..
 
El procedimiento original que ya había seguido con los fados, consiste en adaptar un texto en frisón a una música extranjera, aquí el flamenco. Llamó a Javier Limón, una de la figuras más destacadas del flamenco. Este insistió en hacer el viaje a Frisia para impregnarse de aquella tierra, familiarizarse con el idioma.
 
Aquí un extracto de la composición de su último disco. No entiendo ni una palabra, pero qué bonito...(arriba)
 
 
 
Aquí, rubia, en un fado-frisón / ici, blonde, dans un fado-frison. 
 
 

Commentaires

Bonjour Colette,
très belle voix, oui.

Et nous sommes branchés flamenco aujourd'hui!

Musique superbe, culture forte et profonde.
Belle journée, au soleil j'espère pour vous. Ici c'est assez beau.

Écrit par : hommelibre | 23/06/2013

Bien contente de savoir que ça vous a plu Homme Libre.
Les mélanges de cultures, de musiques, donnent parfois des résultats étonnants!
Belle journée à vous aussi.

Écrit par : colette | 23/06/2013

Vous êtes, chère Colette, une magicienne pour dénicher des "trésors" et nous faire rêver. Bon dimanche, amitiés

Écrit par : Francis GRUZELLE | 23/06/2013

Oh, pas de magie cher Francis, un article lu il y a un temps dans El País, puis quelques recherches, beaucoup d'écoute...et le charme s'est tout de suite opéré.

Excellente fin de journée à vous aussi!

Écrit par : colette | 23/06/2013

Les commentaires sont fermés.