23/03/2013

Joan Miró et Ubu

Ubu, Alfred Jarry et puis cette chanson de Dick Annegard qu'ados on chantait à tue-tête, enchantés par le petit zizi et le gros cul, la femme infâme...et le roi-tyran qui “est mouru”.
 
 

 

 

JoanMiró fut fasciné par ce tyran: " Maintenant tout le monde voit clairement que ce que Alfred Jarry a imaginé était en fait Franco et les siens. C'est la raison pour laquelle Ubu m'a fasciné pendant les années de franquisime, et c'est la raison pour laquelle je l'ai dessiné si souvent”.

Un aspect peu connu de Miró celui de résistant au franquisme, de sa lutte contre le dictateur, pour la liberté.

Il l'a illustrée abondamment dans trois séries de dessins: Ubu Roi, L'enfance d'Ubu, Ubu aux Baléares.

 

 

 

 

 

 

 Une partie, celle que j'ai vue, les dessins sont fort amusants, se trouve au Musée Es Baluard, Palma de Majorque. 

 

 
(clic pour agrandir)

 

Il existe une pièce de théâtre, “Mori y Merma” sur le même thème: les décors et marionnettes sont été entièrement réalisés par Miró.

 

 

 
Ubú, Alfred Jarry, y esta canción en francés del holandés Dick Annegarn que, niña, canturreaba porque habla del pito pequeño y del culo gordo del tirano, de su mujer, infame, y del rey “que ha morido”.

 

Joan Miró fue fascinado por ese tirano: “Ahora todo el mundo ve claro que aquello que Alfred Jarry imaginó era en realidad Franco y los suyos. Esta es la razón por la cual Ubú me ha fascinado durante los años del franquismo, y es la razón por la cual lo he dibujado tan a menudo".

 

Un aspecto poco conocido el del artista resistente al franquismo, de su lucha contra el dictador, por la libertad.

 

La ilustró en numerosos dibujos de tres series: Ubú Rey, La infancia de Ubú, Ubú en las Baleares. Una parte de ellos, los que ví, son muy divertidos, se encuentra en el Museo es Baluard, Palma de Mallorca.

 

 

Existe una obra de teatro, “Mori y Merma” que trata del mismo tema: el decorado y las marionetas fueron realizados por Miró.

Commentaires

Découverte de cette facette de Miro.

Et cette chanson d'Annegarn que je n'avais jamais entendue. Je suis resté sur Bruxelles, Coutances, De Zee la Mer, C'est dans les rêves...

Etonnant Miro. Etonnant Annegarn.
Merci pour ce billet Colette.

Écrit par : hommelibre | 23/03/2013

Ridiculiser le tyran, Miró participe à sa façon à la lutte contre la dictature. Une facette de l'artiste qui est moins connue, c'est vrai!
Quant à la chanson, sur fond terrible, elle m'a toujours fait rire.

Beau dimanche Homme Libre.

Écrit par : colette | 24/03/2013

Les commentaires sont fermés.