11/11/2012

À Cuba II / En Cuba II

 

Alma música

Yo soy borracho. Me seduce el vino

luminoso y azul de la Quimera

que pone una explosión de Primavera

sobre mi corazón y mi destino.

Tengo el alma hecha ritmo y armonía;

todo en mi ser es música y es canto,

desde el réquiem tristísimo de llanto

hasta el trino triunfal de la alegría. (…)

 

Âme musique


Je suis un saoulard. Me séduit le vin

lumineux et bleu de la Chimère

 qui dépose une explosion de Printemps

 sur mon coeur et mon destin.

 J'ai l'âme faite de rythme et d'harmonie;

 tout en mon être est musique et chant,

 depuis le réquiem tristissime de pleurs

 au trille triomphal de la joie. (…)

(Trad: Colette)

 

 

 

 

Les poèmes d'aujourdui sont de Nicolas Guillén, un cubain très attachant

(1902-1989) connu surtout pour avoir introduit en poésie la coexistence de

noirs et blancs, africains et espagnols, et des mulâtres. “Quelle joie d'être

ainsi deux histoires dans un conte“. Pour cette raison on parle de poésie

noire à son propos. Il fut un ambassadeur culturel, révolutionnaire et

enthousiaste. Un article fort intéressant sur lui et sa poésie ici.

 

Los poemas de hoy son de Nicolás Guillen, un cubano muy entrañable (1902-1989)

conocido por haber introducido en la poesía la coexistencia de negros y blancos,

africanos y españoles, y de mulatos.”¡Qué alegría ser así dos historias en un

cuento!”. Por esa razón se habla de poesía negra cuando se le nombra. Fue un

embajador cultural, revolucionario y entusiasta.



Un son para niños antillanos /...pour enfants
 
antillais
 
 

 


Por el Mar de las Antillas
anda un barco de papel:
Anda y anda el barco barco,
sin timonel.

De La Habana a Portobelo,       
de Jamaica a Trinidad,
anda y anda el barco barco
sin capitán.

Una negra va en la popa,
va en la proa un español:
Anda y anda el barco barco,
con ellos dos.

Pasan islas, islas, islas,
muchas islas, siempre más;
anda y anda el barco barco,
sin descansar.

Un cañón de chocolate
contra el barco disparó,
y un cañón de azúcar, zúcar,
le contestó.

¡Ay, mi barco marinero,
con su casco de papel!
¡Ay, mi barco negro y blanco
sin timonel!

Allá va la negra negra,
junto junto al español;
anda y anda el barco barco
con ellos dos. 

 
 
 
Dans la mer des Antilles
vogue un bateau en papier:
Vogue et vogue le bateau bateau
sans timonier.
 
De La Havane à Portobello
de la Jamaïque à Trinidad,
vogue et vogue le bateau bateau
sans capitaine.
 
Une noire va en poupe
à la proue un espagnol:
vogue et vogue le bateau bateau
avec eux deux.
 
Passent les îles, îles,
beaucoup d'îles, toujours plus;
vogue et vogue le bateau bateau
sans repos.
 
Un canon en chocolat,
contre le bateau tira,
et un canon en sucre, sucre,
lui répondit.
 
Ah, mon bateau marinier,
avec sa coquille de papier!
Ah, mon bateau noir et blanc
sans timonier.!
 
Par là va la noire noire
avec avec l'espagnol;
vogue et vogue le bateau bateau
avec eux deux.

(Trad: Colette)
 
 

 

Le groupe Orishas est formé de cubains résidant à Paris. Musique hip hop, je ne recule devant rien; cette chanson "Mujer" mélange de force et de douceur et, ce qui ne gâche rien, ils ne sont pas mal du tout, isnt'it?
El grupo Orishas es compuesto de cubanos residentes en París. Música hip hop, no me privo de nada; esta canción "Mujer" una mezcla de fuerza y dulzura, y, ¿no están nada mal, verdad?

 

 

Commentaires

Vous voici à nouveau apparente. Enfin!

E la nave va. Sur une mer tendue comme des coups de pinceau, ou comme un drap bleu que des mains invisibles agitent pour le plus grand étonnement des enfants que nous sommes...

Bien à vous.

PS: ici nous sommes presque noyés dans des pluies diluviennes, mais qu'il est beau ce ciel de novembre, camaïeu de gris, nuages couchés, déchirés, caressants.

Écrit par : hommelibre | 11/11/2012

Bonsoir Homme Libre, enfin, oui. Je m'étais dit que si cette semaine mon billet n'apparaissait toujours pas, j'arrêterais de publier ici.
Quelques fois les ultimatums...;-)

Se laisser aller à l'enfance fait parfois tant de bien.

Merci d'être passé, les cieux sont bien menaçants ici aussi, vous décrivez si bien les couleurs que je ne vais pas les répéter!

Belle semaine à vous.

Écrit par : colette | 11/11/2012

Heureux ultimatum!

La poésie et votre légèreté font du bien.

Écrit par : hommelibre | 11/11/2012

Il y a quelques années j'avais menacé de la sorte un néflier qui ne donnait pas de fruits...l'année suivante il en était couvert!

Merci, bonne journée.

Écrit par : colette | 12/11/2012

:-)))))

Ah ça, si même les néfliers se plient à vos injonctions, vous êtes magique!

:-)

Belle journée.

Écrit par : hommelibre | 12/11/2012

Ah que ça fait du bien de rire en commençant la semaine!

Écrit par : colette | 12/11/2012

Au fait oui, j'aime beaucoup cette musique.
Si je peux me permettre: osez encore, c'est bien quand vous ne reculez devant rien!
:-)

Écrit par : hommelibre | 12/11/2012

Je prends bonne note...;-))

La sensualité est à fleur de peau dans la musique, la danse cubaine, il est facile de se laisser envoûter!

Bon, c'est pas tout les sens, je m'en vais travailler!!!

Écrit par : colette | 12/11/2012

Les commentaires sont fermés.