01/09/2012

Coupes et files / Cortes e hileras

 

 

lumière de pluie.JPG

                                        Ciel jaune-pluie / Cielo amarillo-lluvia


Excellente nouvelle: il a plu et il pleuvine.

Hier, après des mois bleus, chauds et secs, il a tonné et « diluvié ». Coupures de courant.

Excelente noticia : ha llovido y llovizna.

Ayer, después de meses azules, cálidos y secos, ha tronado y diluviado. Cortes de luz.

Incendies : c'était à La Gomera, à Madrid, en Galice, aujourd'hui autour de Malaga. Ne pourrait-on procéder, pour un jour, à une immersion ibérique ?

Les orages passés, aujourd'hui nous disons un adieu soulagé aux feux, plus de cent sur l'île cet été.

Et un bonjour mitigé à la rentrée...celle des fourmis pour l'instant. Ces délicates détestent se mouiller les pattes, c'est sûr; il suffit d'une aile de papillon ou de mouche traînant quelque part pour qu'une colonne noire fort et agitée apparaisse. Couper les files.

 

 

incendio bendinat noticias terra.jpeg

                Incendie Bendinat, Mallorca / Photo: Noticias terra


Incendios : fue en La Gomera, en Madrid, en Galicia, hoy alrededor de Málaga. ¿No se podría proceder, por un día, a una inmersión ibérica ?

Tras las tormentas, hoy decimos un adiós aliviado a los fuegos, más de cien en la isla este verano.

Y un buenos días mitigado al retorno.... de las hormigas en este momento. Esas delicadas odian mojarse las patas, está claro ; basta con un ala de mariposilla o de mosca escondida en alguna parte para que una columna negra y agitada aparezca. Cortar hileras.

 

Les premiers orages sont un signal pour les jeunes du village: ils abandonnent la piscine municipale et commencent à détester l'idée de l'école.

Préparatifs.

Je le vois bien, on ne recouvre plus ici les livres de papier bleu, mais les étiquettes restent obligatoires. Le nom de l'élève partout: souvenirs du plumier, costume de gymnastique, boîte à tartines...bref on finissait pas haïr son propre nom.
Une fleur, un insecte, un nuage ne pourraient-ils pas me représenter?

Tu rêves encore ma fille...”
Ma mère n'était pas du genre fantaisiste et la directrice encore moins.

Las primeras tormentas son una señal para los jóvenes del pueblo : abandonan la piscina municipal y empiezan a odiar la idea de escuela.

Preparativos.

Lo veo bien, ya no se forran los libros con papel azul, pero las etiquetas siguen siendo obligatorias. El nombre del alumno omnipresente: recuerdos de estuches, traje de gimnasia, tarteras...una acababa por detestar su propio nombre.

¿Una flor, un insecto, una nube podrían representarme ?

« Otra vez soñando hija mía... »

A mi madre no se le daba bien la fantasía y a la directora menos.

 

cielo nuboso.JPG


Mais revenons à notre ciel moutonné de gris, si beau après ce bleu permanent.

Aucune tristesse à l'idée d'un week-end pluvieux : un lourd cadeau m'est arrivé par la poste, « L'ordre libertaire » de Michel Onfray. Plus de 500 pages. De quoi voir filer les jours, l'automne.

Pero volvamos a nuestro cielo aborregado, tan bonito después de ese azul permanente.

Ninguna tristeza a la idea de pasar un fin de semana lluvioso : un regalo de peso me llegó por correos, “El orden libertario” de Michel Onfray, un análisis de la filosofía, de la vida de A. Camus. Más de 500 páginas. Materia para pasar los días, el otoño.

 

Commentaires

Bon sang Colette: pris dans d'autres pensées j'avais zappé ce si beau billet!

Tout y est bien: images, mots, idées, tout m'y va.

Écrit par : hommelibre | 08/09/2012

Bonjour Homme Libre, prise dans les tourbillons de la rentrée, je ne m'en étais pas trop aperçue! Grand merci et beau dimanche.

Écrit par : colette | 09/09/2012

Les commentaires sont fermés.