21/06/2012

Peluches en fête / Peluzas de fiesta

Ce mercredi midi, 30º à l'ombre.
Une balade dans les rares sous-bois de feuillus pas loin de chez moi se décide.
Peut-être même y aura-t-il un reste d'eau dans la petite rivière...

Non, plus une goutte, mais une vision magique et une forte illusion de fraîcheur.

Este miércoles a mediodía, 30º a la sombra.
Un paseo por los escasos sota bosques de árboles frondosos cerca de casa se decide.
Tal vez quedará incluso un poco de agua en el pequeño torrente...

No, ni una gota, pero una visión mágica y una fuerte ilusión de frescura.

IMG_1180.JPG
Les "coupables" / Los "culpables"

IMG_1183.JPG

Des torrents de douceur / Ríos de dulzura

Ces peluches blanches ne sont pas du pollen mais des sortes de parachutes remplis de semences que produisent les dames peupliers pour que s'éparpillent les graines fécondées.
Esas pelusas blancas no son polen sino especies de paracaídas llenos de simientes producidos por damas chopos para que se esparzan mejor.


IMG_1184.JPG

Commentaires

Bonjour Colette,

Je prends l'habitude de vous lire en français et en espagnol (quand ce n'est pas trop long). Je cherche les correspondances de mots. La sonorité des mots ou la logique de la phrase me permettent en général de m'y retrouver, même si certains mots sont très différents dans les deux langues. Pour la prononciation, parfois j'invente quand je n'ai pas le son dans ma mémoire. Je fais d'oreille et selon ce que j'ai déjà entendu dire en espagnol.

Certaines poésies sont plus difficiles à lire en espagnol et à comprendre, je ne trouve pas toujours la correspondance entre les mots français et espagnols malgré votre traduction, peut-être parce que la forme poétique est un arrangement particulier dans chaque langue, ou parce que ce sont parfois des mots ou des manières de dire moins courants.

Mais il me faudra encore quelques années pour engager la conversation avec une jolie espagnole!!!
:-)
(Par chance, la dernière fois que j'ai pris l'avion, la plus jolie des passagères, espagnole charmante, parlait bien le français, avec un accent adorable)...


Beaux arbres sur la photo.
J'aime bien l'expression des "dames peupliers". Je les vois dans mon esprit longues, dansantes, gracieuses, et les pieds bien au sol.

Belle journée à vous Colette! Chez nous cela commence en gris-bleu, air humide et un peu tropical.

Écrit par : hommelibre | 21/06/2012

Bonjour Homme Libre, une Suisse un peu tropicale, humide. Oui, l’humidité est ce qui rend la chaleur ou le froid difficiles à supporter, et les îles...bon, toujours humides.
Je me demande parfois combien de personnes se servent de mes traductions pour apprendre l'español...en voilà une, et fidèle, merci!

Ah, fidèle aussi à vous-même, vous avez remarqué la "non-féminisation" de peuplier!!! Cela aurait été ridicule, et ces dames sont si gracieuses et inventives: des graines superbement enveloppées que le vent entraine...

Journée chaude ici, bien amicalement.

Écrit par : colette | 21/06/2012

Les commentaires sont fermés.