21/01/2012

La douleur d'autrui / El dolor ajeno

Rouge avec des lettres blanches, la boite est en vente dans les pharmacies en Espagne.

Médicaments contre la douleur d'autrui”

6 bonbons menthe-eucaliptus sans sucre 1€

Médecins sans Frontières

 

Roja con letras blancas, la caja está en venta en las farmacias en España.

«Pastillas contra el dolor ajeno»

6 caramelos mentol-eucalipto sin azúcar 1€

Médicos sin fronteras

 

IMG_0642.JPG

Cette campagne lancée par MSF, comment y être indifférents?

La douleur des autres...

Sur le prospectus, de forme et présentation égales à celles de nos médicaments, cette note:

Dans le premier monde, si tu as mal quelque part, il y a des médicaments pour soulager presque chaque douleur.Mais...Que se passe-t-il si ce qui te fait souffrir est la douleur d'autrui? La douleur de ceux qui n'ont pas de médicaments pour soigner leur souffrance? N'est-ce pas magnifique que, nous qui avons des pilules pour presque tout, puissions en prendre une pour calmer la douleur de ceux qui n'en ont pas?”

Esta campaña lanzada por MSF, ¿cómo quedarse indiferentes a ella?

El dolor ajeno...

En el prospecto, de forma y presentación igual a las de nuestras medicinas, esta nota:

« En el primer mundo, si te duele algo, hay pastillas para mitigar casi cualquier dolor. Pero...¿Qué pasa si lo que te duele es el dolor ajeno, el dolor de los que no tienen pastillas para curar su sufrimiento? No es genial que, nosotros que tenemos pastillas para casi todo, podamos tomar una para calmar el dolor de los que no tienen? »

 

6 bombons qui correspondent à 6 maladies, curables ou rares sur notre continent, mais bien vivantes ailleurs: la maladie du sommeil, la malaria, la tuberculose, le sida infantile, le Kala azar, la maladie de Chagas.

De nombreuses personnalités médiatiques de tous bords ont participé à la campagne comme le chanteur très populaire Alejandro Sanz , et ici  aussi sur la vidéo, prenant «un médicament»:
Andrés Iniesta, Pilar Bardem, Andreu Buenafuente, Pau Donés, Cayetana Guillén Cuervo, Estopa, Xabi Alonso, Fernando Tejero, Eduard Punset, Edurne Pasaban, Manel Fuentes, Ferrán Adría, Nuria Espert, Juan José Millas.

6 caramelos, que corresponden a 6 enfermedades, curables o raras en nuestro continente, pero bien vivas en otras partes : la enfermedad del sueño, la malaria, la tuberculosis, el sida infantil, el Kala azar, la enfermedad de Chagas.

Numerosas personalidades mediáticas de varios aéreas han participado a la campaña como el cantante muy popular Alejandro Sanz y, aquí en el vídeo, tomándose una «medicina» (ver arriba)

 

 

La participation qui m'a le plus touchée est celle du directeur de cinéma Luís García Berlanga:

La participación que más me comovió es la del director de cine Luís García Berlanga:

 

Voici le site officiel (en español): http://www.pastillascontraeldolorajeno.com

 

Et la vidéo de lancement de MSF:

 


Il me tenait à cœur d'en parler ici. Me sentía inclinada a hablar de eso aquí.

 

Commentaires

ça fait très "humain" de parler de la douleur
des autres
pas de travail? pas de cash? malade, sans logement? pas grave, les placebos sont gratos!
à part la gestion de la toxicomanie en Espagne (lieu de votre sujet) refoulant le problème sous le tapis,
la douleur de ne pouvoir vivre (en général) que vivent les gens dans cette "crise" est fondamentale
et y répondre par des cachets de couleur est une atteinte à la dignité de la personne (en général)
ne pouvez-vous fonder une assoce de milliardaires de la finance espagnole, devant financer l'achat de bon malts à distribuer en guise de calmants, à tout le monde espagnol au chomage?

Écrit par : globalisé | 21/01/2012

@ Globalisé:

A vous lire il semblerait que la recherche et la fabrication de médicaments contre la douleur ne serait que l'expression du capitalisme de quelques milliardaire désirant faire profit du mal de vivre?

Les cancéreux, les migraineux graves (ceux qui se suicident parfois quand plus rien ne calme la douleur), les rhumatisants, les grands brûlés, et beaucoup d'autres, apprécieront.

Écrit par : hommelibre | 26/01/2012

Les commentaires sont fermés.