04/06/2011

Jouait mon âme.../ Jugaba mi alma...

Orages, coupures de courant, pluies.

Cabrioles d’escargots, absence des libellules acrobates.

 

Alors, simplement deux nocturnes, merveilleux, de F. García Lorca cette semaine.

 

Tormentas, cortes de luz, lluvias.

Cabriolas de caracoles, ausencia de las libélulas acróbatas.

 

Entonces, simplemente dos nocturnos, maravillosos, de F. García Lorca  esta semana.

 

Un brazo de la noche

entra por mi ventana.

 

Un gran brazo moreno

con pulseras de agua.

 

Sobre un cristal azul

jugaba al río mi alma.

 

Los instantes heridos

por el reloj…pasaban.

 

 

 femme pluie.jpg

 

Un  bras de la nuit

entre par ma fenêtre.

 

Un grand bras brun

avec des bracelets d’eau.

 

Sur une vitre bleue

jouait mon âme à être fleuve.

 

Les instants blessés

par l’horloge…passaient. (Trad. Colette)

 

 

 

 

 

Asomo la cabeza

por mi ventana, y veo

cómo quiere cortarla

la cuchilla del viento.

 

En esta guillotina

invisible, yo he puesto

la cabeza sin ojos

de todos mis deseos.

 

Y un olor de limón

llenó el instante inmenso,

mientras se convertía

en flor de gasa el viento.

 

 fenetre_pluie.JPG

 

Je passe la tête

par ma fenêtre, et je vois

comment veut la couper

la lame du vent.

 

Sur cette guillotine

invisible, j’ai mis

la tête sans yeux

de tous mes désirs

 

Et une odeur de citron

emplit l’instant immense,

tandis que se transformait

en fleur de gaze le vent.

 (Trad Colette)

 

Photo 1: http://vietnamblog.danthony.org/?2008/07/24/154-fenetre-sur-la-pluie

Photo 2: http://bouh.wordpress.com/tag/femme/

 

 

Commentaires

Magnifique. Simple, parlant.
L'orage vous a porté bonheur.

Ici il y a eu un coup de vent renversant, un peu de pluie, et des cumulonimbus gonflés et déchirés, blancs et noirs, comme je les aime.

Bonne nuit Colette.

Écrit par : hommelibre | 05/06/2011

Bonjour et merci Homme Libre.
La vie s'occupe de compliquer les heures, la simplicité est bienvenue, repose.

Les orages se sont éloignés, peut-être vont-ils enchanter vos escargots?-:)
Belle journée à vous.

Écrit par : colette | 05/06/2011

Je viens relire ton billet ici. Dis donc, où sont les lecteurs de la Tribune de Genève ? Noyés dans le lac ? Bonne journée.

Écrit par : Tania | 06/06/2011

Les commentaires sont fermés.