28/05/2011

Un cumul d'indignations, allons! /Un cúmulo de indignaciones, ¡vamos!

                          Para qué vivir tan separados                             
Si la tierra nos quiere juntar
Si este mundo es uno y para todos
Todos juntos vamos a vivir

 

(Todos juntos- Las Jaivas, Chile)    

                             

Pourquoi vivre si séparés

Si la terre veut nous réunir

Si ce monde est un et pour tous

Tous ensemble nous allons vivre.

 

mayo 2011 007.jpg

L'indignation, la juste et vraie indignation, ce sentiment plus subtil que la colère, j'ai essayé de la cerner et j'ai trouvé ceci: 

"La plus belle interprétation que l'on puisse donner de ce sentiment  est celle que Platon présente dans un mythe sous le nom de réminiscence. Avant de s'incarner dans notre corps, notre âme a séjourné dans un lieu divin où elle a pu contempler la justice parfaite. Elle en a conservé un souvenir trop faible pour rendre l'injustice impossible, mais assez fort pour rendre le spectacle de l'injustice intolérable." http://agora.qc.ca/dossiers/Indignation

 

La indignación, la justa y verdadera indignación, ese sentimiento más sútil que la cólera, intenté cercarla y he aquí lo que encontré:

"La más bella interpretación que se puede dar de este sentimiento es la que Platón presenta en un mito bajo el nombre de reminiscencia. Antes de encarnarse en nuestro cuerpo, nuestra alma ha morado en un lugar divino donde ha podido contemplar la justicia perfecta. De ello ha conservado un recuerdo demasiado débil para hacer que la injusticia sea imposible, pero bastante fuerte para hacer que el espectáculo de la injusticia sea intolerable." (Trad Colette) http://agora.qc.ca/dossiers/Indignation

 

1525831_3_960a_des-manifestants-place-de-la-puerta-del-sol-a.jpg

 

La cause est juste; ne pas avoir peur, ne jamais se décourager.

 

"Allons, ne craignons rien. Notre avenir bien qu’incertain réserve bien des miracles. Ne craignons rien et soyons solidaires. Nous ne croyons ni aux étendards ni aux frontières. Nous croyons aux paroles et aux accolades. Nous pensons que nous sommes frères. Le monde est là : terre, mers, océans et ciel et nous. (…) Et nous sommes la vie.

 

Allons, ne craignons rien. Faisons en sorte que notre courage ne s’épuise pas. Ne baissons jamais les bras. Nos bras sont levés au ciel et pleins de force. Ce sont des bras de bâtisseurs." (…)

LA VIE Fabrice Caravaca.

 

La causa es justa; no temer nada, no desanimarse nunca.

 

"Vamos, no temamos nada. Aunque incierto, nuestro porvenir nos guarda muchos milagros. No temamos nada y seamos solidarios. No creemos ni en las banderas ni en las fronteras. Creemos en las palabras y en los abrazos. Pensamos que somos hermanos. El mundo está allí: tierra, mares, océanos y cielo y nosotros. (…) Y somos la vida.

 

Vamos, no temamos nada. Procuremos que nuestro ánimo no se agote. No bajemos nunca los brazos. Nuestros brazos están alzados hacia el cielo y llenos de fuerza. Son brazos de edificadores." (…)

LA VIDA Fabrice Caravaca. (Trad. Colette)

 

 

 

Commentaires

Plaisir toujours confirmé et renouvelé de vous lire, Chère Colette.
H.-R.F

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 28/05/2011

Merci Hélène, ce monde est loin d'être merveilleux pour la majorité des humains...

Comme le dit Stéphane Hessel, il y a des choses insupportables et "La pire des attitudes est l’indifférence, dire “Je n’y peux rien, je me débrouille”" .( dans: Indignez-vous!)
Bon weekend à vous.

Écrit par : colette | 28/05/2011

Oui, Colette, j'écris précisément sur "l'indifférence" aujourd'hui.:-)

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 28/05/2011

Ruez-vous vers la rue !
¡Toma la calle!

Enfin…
Le peuple n’est plus une putain
Ni vilaine… ni vilain…
C’est Rimbaud qui te le dit :
Splendide est ta beauté
Après le printemps, l’été
Arabe, berbère ou andalou
Nous rappellent que le peuple c’est nous !
Indignons-nous… Indignons-nous !

http://www.lejournaldepersonne.com/2011/05/toma-la-calle/

Écrit par : le journal de personne | 28/05/2011

Juste une question d'indignation
marché du travail genevois
excluant les suissesses dès que trop coûteuses

licenciements de seniors suisses
non sélectionnés pour les postes pour lesquels ils/elles sont qualifiés/es
non réambauchés pour cause d'âge & de nationalité

Discriminations par l'âge, par la nationalité de citoyens suisses d'origine ne correspondant pas aux demandes d'employeurs eux-mêmes émigrés et appliquant leurs ostracismes....

combien d'entre nous, suisses non binationaux, ont été licenciés - trop qualifiés trop coûteux mais devant trouver un emploi,

devant accepter de vivre de sous-emplois,
devant faire face aux interview humiliants de tous ces jeunes recruteurs et sélectionneurs non formés ou sans connaissance du droit du travail suisse,
venus de tous azimuts frontaliers, nouveaux jeunes employés d'agences d'emplois genevoises sans scrupules ou sans éducation,

Indignez-vous de qui met qui au chomage! car à Genève,

si les suisses d'origine sont à la retraite à 64 ans pour les femmes,

ce sont des jeunes femmes sans connaissance du marché suisse et venues de tous pays qui ont le pouvoir de dire oui ou non au boulot!

Et ça fait chier! de voir que:
nos ancêtres ont trimé et payé leurs impôts pour nous et
nous avons trimé et payer des impôts pour nos jeunes:

sauf qu'aux douanes françaises, les bus TPG payés par les suisses sont pleins dès les frontières de collegiens français, donc je dois rester debout pour aller au boulot:
des décades d'impôts suisses payés par les suisses
pour que les TPG se développent
avec le CEVA en vue,
mais ce sont les frontaliers français & leurs enfants qui en profitent,
"sur notre dos"
comme ce groupe d'employés frontaliers informatiques de cette banque suisse continuant de faire leur mise à jour de chomeur "ANPE" devant moi.

Indifférence: comment agir si personne n'a les couilles ?
resultat/ suicide de l)e,plowmee si cqpqble; qis hqrcelee pqr ces collegues

Écrit par : graphycs | 28/05/2011

vq sqvoir comment (MDR): clavier AZERI basculé...cheers

Écrit par : graphycs | 28/05/2011

respect:
le suicide en question est celui de cette digne sud coréenne diplômée capable et mariée à un suisse, qui fut souffra si longtemps du harcèlement de ses collègues frontaliers sans diplômes ou connaissances experience ou capacités,
mais dont elle du finir les jobs & debugger les merdes

en fin d'année et durant les congés annuels
pendant que ces frontaliers de collègues sur le payroll touchaient leurs salaire sans travailler sans capacité pour le faire
elle faisait leur job
pendant que ces frontaliers touchaient leurs indemnités chomages chez POPOL et faisaient leurs mises à jr sur leurs portables dans la cages d'escalier de secours tout en grillant leurs cigarettes

...coréenne que j'ai soutenue, plus que capable, appelée pour débugger & faire le job de ces frontaliers en deadline à leur place,
employée humiliée, dénigrée, harcelée par ces mêmes frontaliers sans qualifs dont pourtant elle assurait le job ... victime ... suicide d'employé, elle est morte!

Tant de frontaliers sans expérience internationale ou autre ont obtenu leur job au détriment du licenciement de suisses diplômés licenciés

Sachant qu'une suissesse doit travailler jusqu'à 64 ans pour avoir quelque droit à sa retraite,

mais que les jeunes salariées d'agences d'emploi (majoritairement frontalières) filtrent tout CV de demandeur d'emploi âgé de plus de 45 ans,

l'indignation continue sachant que

L'accès au droit de vivre ne nous est plus reconnu si
l'accès au travail ne nous est plus reconnu par

- les salariés (quels qu'ils soient*) d'agences d'emploi de Genève -

*1984-85 (peu avant Tchernobil, je revenais des USA: les employées d'agences d'emploi de Genève- des frontalières françaises sans diplômes - me bloquaient tout accès à tout job au prétexte, pour leurs clients, que je devais fournir des références locales récentes... idem pour obtenir le bail d'appart libre que je trouvais... j'étais mère suisse avec enfant,
et j'avais aucune chance face aux employées françaises de régie préférant octroyer le bail des appart libres sur Genève à leurs voisins de village ou de département...)

Ce qui nous indigne :

c'est d'avoir travaillé si dur, avoir trimer et aidé tant, avoir vécu sans vacances, sans aides, avoir payer tous ces impôts pour le futur

mais voir nos enfants devoir à leur tour
continuer à devoir payer en plus et en surplus

- pour des migrations économiques parasites vivant sur nos terres & systèmes sans y avoir contribué

- pour le coût et les dettes produites par ce parasitisme dont nous ne sommes pas responsables y inclus dans leurs terres d'origines

- tout en constatant les pertes de repères, de culture, d'esprit, les changements d'atmosphère (exemple parmi d'autres: cet italien à la retraite demandant à revenir vivre des subsides en Suisse parce que la mentalité italienne ne lui convenait pas):

suisse née à Genève, je ne suis pas chez moi à Genève,
je n'y ai aucun droit, ni en cherchant à y habiter, ni en y cherchant du travail!

Mais, qui s'en indigne?

Écrit par : graphycs | 28/05/2011

Cotoyant, dans mes jobs d'interim
de jeunes hispaniques employés à GE
si dégoûtés de ce qui s'y passe,
que leurs préférences allaient au retour en Espagne, chomage & jobless incl.

Écrit par : graphycs | 28/05/2011

L'indignation, côté employés qualifiés licenciés : nous savons les causes, les sources.
Les RH Geneve font quoi?

Sachant que
Un XXX d'agent travaillant même au noir sans papier rapporte

Je souhaite demander ici le profil d'une jolie demoiselle
car cela semble être le mobile de notre civilisation, soit:
>> être sexy; entre 11 et 31 ans
>> et payer des impôts pour le simple fait d'exister: soit de 19 > 65 ans
>> Travailler: de 12 ou de 16 ans à 64 ans ou 67 ans.

Licenciements en suisse: 1 semaine, 1 mois ou 3 mois sans préavis sans indemnités
En Suisse: Jamais d'indemnités pour tout licenciement standard.

A GENEVE: on jubile

Écrit par : graphycs | 28/05/2011

@ Á Graphycs: hum, c'est fini?
Je vois que vous cumulez les indignations...et les erreurs. Aveuglée par votre problème personnel, vous n'avez pas vu/lu que, contrairement à vous, je ne suis pas anonyme, que j'habite en Espagne et que "los indignados" espagnols n'ont aucune intention de "voler" le travail des suisses! Informez-vous mieux.
ET
Envoyez plutôt vos propos et revendications amers et xénophobes aux dirigeants de votre bord, moi je ne les publierai plus.

Écrit par : colette | 29/05/2011

Les commentaires sont fermés.