23/02/2011

23F, un coup d'État raté / 23F, un golpe de Estado fallido

teniente_coronel_Guardia_Civil_Antonio_Tejero.jpgCe fut le 23 février, « el 23-F » 1981 vers 18h.

Il y a 30 ans de cela.

Franco était mort depuis 6 ans.

La transition faisait son chemin, poco a poco, prudemment, le sol espagnol semblait s’affermir.

Puis tout à coup surgit dans la salle du Congrès l’arme au poing, le colonel Tejero tirant en l’air en hurlant : « Restez tranquilles… Tout le monde à terre… asseyez-vous bordel ! » 

Stupéfaction, panique dans le pays entier… des blindés dans les rues de Valencia… on avait presque oublié la dictature.

Les nouvelles étaient contradictoires ;  les amis réunis chez nous pour écouter la radio, pour que je leur traduise aussi ce qu’en disait la radio française.

 L’intervention décisive du Roi, chef des armées, à 1h00 du matin. « À 01h00 du matin, Juan Carlos Ier intervient à la télévision, en uniforme de capitaine général des armées pour s'opposer au coup d'État, défendre la Constitution… « (Wikipedia).

L’armée retourne dans les casernes, les insurgés seront punis.

Un  sentiment de fragilité qui a mis des années à s’estomper.

Il n’y a que 30 ans de cela….

 

Fue el 23 de febrero, « El 23F » 1981 hacia las 18h.  

Hace 30 años.

Hacía 6 años que Franco había muerto.

La transición hacía su camino, poco a poco, prudentemente, el suelo español parecía volverse más firme.

Cuando de repente surgió en la sala de Congreso, arma al puño, el coronel Tejero disparando y vociferando " Quietos....todo el mundo al suelo.... ¡Se sienten, coño!".Tanques en Valencia.jpg

Estupefacción, pánico en el país entero…unos vehículos blindados en las calles de Valencia… casi habíamos olvidado la dictadura.

 Las noticias eran contradictorias; los amigos reunidos en nuestra casa para escuchar la radio, para que les tradujera lo que decía de ello la radio francesa.

La intervención decisiva del Rey, jefe de los ejércitos, a la 1 de la madrugada. “A la 01h00 Juan Carlos interviene por televisión, en uniforme de capitán general de los ejércitos para oponerse al golpe de Estado, defender la Constitución…” (Wikipedia)

El ejército vuelve a sus cuarteles, los insurrectos serán castigados.

Un sentimiento de fragilidad que tardó años en disiparse.

Sólo han pasado 30 años…

 

Je vous recommande ce film-documentaire sur la guerre civile réalisé par l'espagnol José Luís Peñafuerte. Il a obtenu en 2010 le prix Magritte en Belgique.

Os recomiendo esta película-documental realizada en 2010 por José Luís Peñafuerte. Obtuvo en 2010 el premio Magritte en Bélgica.

Tambien / aussi, este artículo publicado en El País el domingo pasado /cet article (en espagnol) publié dans le journal El País dimanche dernier. ¿Qué hicieron los personajes de la vida política el 23 de febrero 1981 a las 18h? Que firent les personnages politiques le 23 février 1981 à 18h?

 

 

Commentaires

Colette, bonne initiative de rappeler cet épisode, dans cette période où le printemps d'arabie soulève de nombreux espoirs de démocratie. Les nôtres, de démocraties, ne se sont pas faites en une fois, il y a eu de nombreux soubresauts, et comme vous le dite c'était il y a seulement 30 ans.

Merci pour ce billet et très belle journée à vous. Ici le soleil s'annonce bien avec une petite bise fraîche et du stratus peu épais.

Écrit par : hommelibre | 23/02/2011

Bonjour Homme Libre, oui, il y a des épisodes de l'histoire, ici fort récents, qu'il convient de garder à l'esprit.
Après 40 ans de dictature en Espagne et, comme vous le rappelez bien c'est le cas de nombreux pays en Arabie, la démocratie ne s'installe pas du jour au lendemain....hélas!
Journée agréable ici, 15º, la nature commence à bourgeonner.

Écrit par : colette | 23/02/2011

Pour votre voiture pas de problème question graffiti, si jamais je me suis fait des amis auprès des graffeurs si vous passez un jour par Genève

Écrit par : Haykel | 23/02/2011

Nous vivons des moments historiques avec des peuples qui se soulèvent et qui ont soif de liberté, alors c'est vrai que le passé n'est pas aussi loin que cela. J'aime bien ce fragment d'histoire que tu nous as choisi Coloamie cette semaine.
Je te souhaite une bonne fin de semaine et te fais une biz bien amicale.

Écrit par : veb | 23/02/2011

Je crois que vous vous trompez sur le réalisateur du documentaire, Chema de la Pena, il n'a pas reçu le prix Magritte en Belgique.
Amicalement

Écrit par : alex | 02/05/2011

Bonjour Alex,

Après vérification je ne crois pas m'être trompée. A aucun moment je ne parle ici de Chema de la Pena mais bien de José-Luís Peñafuente qui est le réalisateur du documentaire.
Vous pourrez trouver l'information, entre autres, ici. http://www.lesmagritteducinema.com/workfile.php?lang=fr&id=160
Bien à vous.

Écrit par : colette | 02/05/2011

Les commentaires sont fermés.